Comment vivre avec une allergie aux poils d’animaux ?

Des millions de personnes aiment partager leur maison et leur vie avec des animaux de compagnie, même celles qui en sont allergiques. Malheureusement, certains individus croient qu’une fois qu’ils ont reçu un diagnostic d’allergie aux animaux de compagnie, ils n’ont d’autre choix que de les retirer de leur foyer. Ce n’est pourtant pas obligé. Voici comment faire.

Adapter son environnement

La première chose à faire est de garder sa chambre à coucher exempte de tout animal domestique. Le fait de ne pas permettre aux animaux de rentrer dans sa chambre ou de la garder hors de portée de ceux-ci « peut réduire considérablement les niveaux d’allergènes » dans cet espace, dixit Alan Goldsobel, un expert venant de l’American Academy of Allergy, Asthma & Immunology. Il existe également des literies spéciales conçues pour être moins perméable aux allergènes. C’est ce genre de literie que les maitres allergiques devraient avoir dans leur chambre.

En outre, il faut aussi faire assez régulièrement le ménage. Les personnes souffrant d’allergies s’attaquent au problème en faisant du nettoyage intense des tapis avec du savon, en changeant fréquemment la literie et les tissus de maison et en essuyant souvent les murs qui ont été en contact avec les animaux de compagnie. Et pour réduire le nombre d’endroits où les allergènes peuvent s’accumuler, les experts recommandent plutôt de mettre un sol à surface dure dans la maison et aussi de minimiser l’utilisation de meubles avec un rembourrage.

Adapter son mode de vie

L’un des gestes à adopter fréquemment à partir du moment où il y a un animal de compagnie, c’est de se laver les mains. Mais si le fait de faire prendre le bain à son animal de compagnie réduit les squames, cette approche est plutôt une solution à court terme. Effectivement, le lavage peut contribuer à la diminution de la quantité d’allergènes, mais l’effet ne dure que quelques jours. Il est plus efficace de se nettoyer en se lavant les mains et le visage régulièrement.

Il existe aussi la méthode de la médiation par les médicaments. Les antihistaminiques sont efficaces pour traiter les symptômes bénins comme la congestion nasale et les démangeaisons oculaires. Cependant, pour des signes plus graves comme les crises d’asthme ou les problèmes de respiration, ce ne sont pas vraiment les bons produits. Un allergologue devrait pouvoir donner les bons médicaments. En outre, il y a même des vaccins contre ces allergies-là. C’est une solution à envisager dans le cas où l’exposition est prévue à long terme. Ces vaccins ont pour principe de développer des anticorps qui réagiront aux allergènes et en élimineront les effets négatifs. Cependant, il s’agit-là d’un véritable traitement qui peut courir jusqu’à 5 ans.

En bref, les personnes allergiques, mais souhaitant quand même avoir la compagnie d’animaux à la maison, ont des solutions entre leurs mains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *